IMG_3938_edited.png

La Tumorothèque

                                         En savoir plus

 

La Tumorothèque de Lille a pour fonction la cryopréservation d’échantillons cellulaires et tissulaires tumoraux et de tissus sains, adaptée aux projets de recherche utilisant de l’ADN, de l’ARN et des protéines, annotés à cet effet de façon dynamique par des paramètres biologiques et cliniques. 

Elle est constituée de deux entités :

La tissuthèque  dédiée à la conservation d’échantillons tissulaires cryopréservés provenant de pièces opératoires ou de biopsies obtenues dans le cadre des soins. Physiquement 53 590 échantillons tissulaires sont conservés sous forme native à -80°C.

La cellulothèque consacrée principalement à la conservation de cellules issus des prélèvements sanguins ou médullaires réalisés au diagnostic ou lors du suivi des patients présentant une hémopathie maligne aiguë ou chronique, lymphoïde ou myéloïde. Physiquement, les cellules sont conservées sous forme de culots secs à -80°C ou en ampoule sous DMSO dans un conteneur à Azote liquide. Des produits dérivés de ces cellules, ARN ou ADN, sont également conservés à -20°C.

Au total ce sont 686 496 échantillons cellulaires et produits dérivés qui sont conservés.

EBAUCHE AAP 030621(1).jpg

Organisation de la Tumorothèque

Le groupement est dirigé par un administrateur assisté d’un directeur. Les orientations stratégiques de la tumorothèque sont définies par le Directoire.

La responsabilité de la structure est confiée à un médecin coordonnateur, aidé des responsables de site et des responsables de collection.

Lexamen des projets de recherche et la décision de cession d’échantillons sont effectués en comité scientifique, animé par le médecin coordonnateur. 

LE COMITÉ SCIENTIFIQUE

Ce Comité Scientifique est composé de représentant(s) des deux établissements membres d'Alliance Cancer.

Après l’émission d’un avis favorable par les membres du Comité Scientifique, le pathologiste responsable de collection ainsi que les Ingénieur(e)s de Recherche Clinique (IRC) sélectionnent les ressources biologiques répondants aux exigences des équipes de recherche, mais également en fonction des critères internes du service tel que le temps d’ischémie froide, le contrôle morphologique des tissus, de la présence de la non-opposition / consentement du patient...

Les retours des équipes de recherche concernant les résultats d’extractions sont très importants pour permettre à la tumorothèque d’ajuster ses pratiques.

Infographie détaillant le fonctionnement et rôle de la tumorothèque
AllianceCancer_logo_RVB.png