L'oncologie thoracique prend en charge le diagnostic et le traitement des cancers broncho-pulmonaires et pleuraux ainsi que des urgences oncologiques, selon les pratiques médicales et les recommandations du Plan Cancer. 

 Elle concerne : 

  • les cancers bronchiques également appelés bronchopulmonaires ou cancer du poumon,

  • le Mésothéliome Pleural Malin ou MPM, cancer dû à l'amiante,

  • les cancers thoraciques,

  • les tumeurs secondaires ou métastases pulmonaires.

  • d'établir le diagnostic,

  • de déterminer et mettre en place le traitement le mieux adapté,

  • et d'accompagner le patient en lui proposant également les soins de support dont il a besoin.

 Elle permet : 

dessin médecin avec stéthoscope autour du cou
dessin patiente en oncologie thoracique

Objectifs de l'oncologie thoracique

  • Effectuer le bilan diagnostique en cas de suspicion de cancer ou de métastases pulmonaires,

  • Réaliser le diagnostic histologique afin de déterminer le type et l'étendue des lésions cancéreuses,

  • Élaborer un Plan de Soins Personnalisé (PPS),

  • Accompagner le patient dans l'arrêt du tabac en cas de tabagisme,

  • Déterminer les aides complémentaires nécessaires telles que médicale, psychologique, sociale, ou nutritionnelle et proposer un suivi en collaboration avec les intervenants médicaux, paramédicaux et sociaux.

Différents types de cancer

L'oncologie thoracique diagnostique et traite différents types de cancers. Chaque pathologie nécessite des procédures et traitements bien spécifiques, c'est pourquoi le diagnostic histologique effectué lors de la consultation de l'oncologue sera essentiel pour l'élaboration du plan de soins

cancérologue tenant un dossier médical
  • Les cancers bronchopulmonaires dits cancers du poumon recouvrent deux types d'affections :

Les Cancers Bronchopulmonaires Non à Petites Cellules (CBNPC) concernent 85% des cancers du poumon, ils regroupent :

- les adénocarcinomes bronchiques qui prennent naissance en périphérie des poumons,

- les carcinomes épidermoïdes, localisés dans la partie centrale du poumon,

- les carcinomes à grandes cellules pouvant être présents dans toutes les parties du poumon.

Les Cancers Bronchopulmonaires à Petites Cellules (CBPC) sont désormais considérés comme des maladies rares et concernent 15% des cas.

Ces cancers autrefois plus fréquents pourraient être liés à un tabagisme massif et à certains composants de cigarette désormais interdits. L'incidence de ces cancers serait donc aujourd'hui freinée grâce à la lutte contre le tabac.

  • Le Mésothéliome Pleural Malin ou MPM est un cancer dû à l'inhalation des fibres d'amiante. En cas de suspicion d'une origine professionnelle de votre cancer, un certificat vous sera remis par votre médecin en vue d'une déclaration auprès de l'assurance maladie.

       en savoir plus

  • Les autres cancers thoraciques sont les nodules thoraciques, les tumeurs neuro-endocrines du thorax, les tumeurs épithéliales thymiques et les carcinomes sarcomatoïdes.

Ces cancers peuvent être des affections primaires ou secondaires.

Dans le premier cas, le cancer débute dans la zone broncho-thoracique. Il peut, en l'absence de traitement, grossir et se propager aux tissus voisins ou à d'autres parties du corps, d'où la nécessité d'un diagnostic et d'une prise en charge rapides.

Ils peuvent également être issus de métastases provenant d'une tumeur présente dans un autre organe. On parle alors d'affection secondaire

La consultation d'oncologie thoracique

cancérologue examinant une patiente atteinte de cancer du poumon

La consultation d'oncologie thoracique consiste en : 

  • un examen clinique

  • des examens en imagerie ou biologiques

  • une évaluation du dossier en RCP selon les besoins

  • un Plan Personnalisé de Soins (PPS) et l'information du patient

  • une recherche d'exposition professionnelle

  • une aide à l'arrêt du tabac

  • autres aides, soins de support et recherche médicale

L'examen clinique permet d'évaluer l'état de santé du patient, ses antécédents médicaux, ses pathologies associées et si nécessaire, son exposition au tabac et autres agents pathogènes,

Selon les éléments cliniques, des examens en imagerie ou biologiques seront nécessaires tels que :

  • une fibroscopie bronchique

  • une radiographie du thorax ou un scanner recherchant la présence d'anomalies,

  • une biopsie en cas d'anomalies constatées, consistant en un prélèvement d'échantillons de tissus anormaux pour en faire l'analyse biologique.

Tout autre examen permettant de poser et affiner le diagnostic histologique pourra être envisagé. Par ailleurs, certains actes de prélèvement de tissus ne peuvent être réalisés que lorsque le traitement a commencé. Dans ce cas, l'opération permet à la fois l'intervention chirurgicale sur la tumeur et le diagnostic histologique définitif.

Si l'oncologue le juge pertinent, le dossier du patient pourra être évalué en RCP afin de discuter de la conduite à tenir et du traitement à mettre en place de la manière la mieux adaptée au patient et à sa situation médicale.

en savoir plus sur la RCP en oncologie thoracique

Ces examens et l'éventuelle analyse du dossier en RCP se concluent par l'établissement d'un Plan de Soins Personnalisé (PPS). Celui-ci détaille la stratégie thérapeutique qui sera mise en œuvre. 

Le médecin informe le patient sur les modalités du PPS et lui remet des documents d'information concernant sa pathologie et le traitement.

Une recherche d'exposition professionnelle et une aide à l'arrêt du tabac pour le patient fumeur seront aussi systématiquement abordés. En effet, l'arrêt du tabagisme est impératif pour améliorer l'efficacité des traitements et prévenir la survenue d'un second cancer.

Surveillance et suivi

Selon la situation du patient et ses besoins il peut être judicieux de mettre en place des aides complémentaires ou des soins de support pour favoriser la guérison et soutenir le patient dans sa maladie.

Celles-ci peuvent être déterminées dès le diagnostic ou au cours du traitement. Elles peuvent consister en des prises en charge psychologique, sociale, diététique ainsi que gériatrique si le patient est âgé de plus de 75 ans.

La participation à un protocole de recherche clinique pourra être éventuellement proposé, ainsi qu'une consultation d'oncogénétique en cas de suspicion d'une forme familiale.

À l'issue du traitement, des examens de contrôle seront effectués à intervalles réguliers tels qu'une imagerie thoracique pour les patients ayant été opérés et un bilan respiratoire en cas de soin par radiothérapie.

Les RCP en oncologie thoracique

Les Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) permettent la mutualisation des compétences de médecins spécialistes autour de dossiers de patients afin d'affiner un diagnostic ou déterminer un plan thérapeutique. 

En mai 2011, l'Institut National du Cancer (INCa) a lancé un appel à projet concernant les cancers onco-thoraciques : l'objectif était d'organiser les prises en charges des patients adultes atteints de cancers rares, autour de centres experts. 

Les RCP NETMESO et RYTHMIC ont été mises en place, coordonnées respectivement au niveau national et régional par des médecins experts du CHU et du COL

La RCP NETMESO, est animée au plan régional et national par le Professeur Scherpereel du CHU de Lille, et concerne la prise en charge du Mésothéliome Pleural Malin (MPM). Il s’agit d’une expertise apportée par le réseau national NETMESO, dont les missions sont la prise en charge diagnostique et thérapeutique du MPM, la recherche, l’information des patients ainsi que la formation des professionnels

de santé.

La RCP RYTHMIC, coordonnée par le Docteur Dansin au COL, concerne la coordination des expertises dans le traitement des Tumeurs Epithéliales Thymiques (thymomes malins et carcinomes thymiques). 

.........................

Oncologie Thoracique